Mission en Croatie en avril 2006

Une chaîne de solidarité au profit des réfugiés Rom. Notre objectif était de venir en aide aux réfugiés Rom. Ils sont isolés dans des camps et logés dans des baraquements sans eau ni électricité.
Femmes, enfants et vieillards attendent en vain depuis plusieurs années une aide hypothétique du gouvernement.
Nous voulions leur faire parvenir des vêtements, des chaussures et des vélos qui est un moyen de transport pratique.

Deux associations humanitaires, la mairie de Pégomas, le lycée horticole d’Antibes et un grand nombre de bénévoles ont participé à cette action concrète.
Une mobilisation et une étroite collaboration ont été nécessaires afin de mener à bien ce projet.

La SCAMP, association humanitaire dont la présidente est le docteur Blaive de Valbonne, s’occupa de récupérer les vêtements, les chaussures. Elle les achemina à l’aide de son camion.
L’association humanitaire ASSOHUMA, dont le président est Patrick Gaillègue de Pégomas, ainsi que la mairie de Pégomas et le lycée horticole d’Antibes, récupéra des vélos pour adultes.
Les lycéens n’ont pas hésité à mettre les mains dans le cambouis afin de nous remettre une marchandise en bon état. Les services techniques de la mairie, le Centre Communal d’Action Sociale de Pégomas ainsi que des bénévoles ont fait de même.
Il restait à trouver le moyen d’acheminer ces 40 VTT. C’est très volumineux et de plus onéreux car il fallait parcourir 1500 kms jusqu’à la frontière croate.
Heureusement, Patrick, un généreux donateur anonyme de Grasse mis sa camionnette à notre disposition.
OUF, plus d’obstacle, la mission était prête à partir !

Après une nuit et une journée éprouvantes où Roch Bontpart (dentiste à Auribeau) et Patrick Gaillègue se sont partagé le volant, les vélos arrivent enfin dans le premier camp. Ils sont attendus et très vite entourés de nombreux réfugiés.
La distribution commence sous le contrôle d’une responsable croate qui fait signer à chacun un avis de réception.
Quel bonheur et quelle fierté de voir ces femmes nous montrer leur habileté à se déplacer à bicyclette ! Elles vont vite rejoindre les villages voisins afin de faire leurs premières courses.

La distribution des 500 kilos de vêtements et de chaussures apportés par le docteur Blaive et son équipe est également un moment fort. Pieds nus chacun attend patiemment son tour !
Mais, malgré leurs conditions de vie tellement difficiles ils ont fait en sorte de rester propres.

Pour apporter un moment de détente et renforcer la communication, Patrick Gaillègue, a mis en pratique son talent de magicien. Il a déclenché le rire et la surprise aussi bien des enfants que des adultes par ses tours de magie.

Toute l’équipe est repartie heureuse du bonheur apporté et avec l’envie de faire encore plus la prochaine fois.